Impressum  |   Nous contacter  |   Sprache / Langue: 

Actualités

Accueil


Auswahl: Aperçu historique | Adhésion | Königstein | Le Cannet


Histoire


La date de fondation du château et de la ville de Königstein reste obscure et chargée de légendes. Selon la plus connue, c`est le roi mérovingien Clovis (466 à 511) qui aurait fait ériger un château et une chapelle dans la vallée voisine.
Le nom de Königstein apparait pour la première fois dans un document de 1215. Selon toute vraisemblance le château a été construit au 12ème siècle, à l`époque de l`empereur Barberousse. Le Château et la petite colonie qui se developpa à ses pieds se trouvaient alors sur l`importante route commerciale reliant Francfort à Cologne.
Les premiers seigneurs de Königstein furent les comtes de Nürings, en 1239 ce fief d`Empire passa aux mains des seigneurs de Hagen-Münzenberg. Sous les seigneurs de Bolanden-Falkenstein (1255 à 1418), Königstein a obtenu les droits de cité. Aux seigneurs d`Eppstein succédèrent en 1535 les comtes de Stolberg qui introduisirent le lutheranisme.

A partit de 1581, Königstein se trouva sous le règne du Prince Electeur de Mayence qui s`est emparé du comté par la force. Au 17ème siècle le château fut transformé en forteresse, et plus tard, au cours des guerres révolutionnaires, détruit (1796). A partir de 1803, Königstein fait partie de la principauté de Nassau-Usingen, puis, de 1815, du duché de Nassau. Prussienne depuis 1866, la ville de Königstein appartient depuis 1945 au Land de Hesse. La réforme des collectivités territoriales de 1972 a supprimé l`autonomie des communes voisines de Falkenstein, Mammolshain et Schneidhain, qui sont rattachées à Königstein.

La fondation d`un petit sanatorium hydrothérapique en 1851 a permis à Königstein, ville depuis longtemps appauvrie, de reprendre un essor économique. L`avctivité thermale a atteint son apogée peu avant la première guerre mondiale. En 1935 Königstein recut la désignation officielle de «Station Climatique», qu`elle porte toujours.

Communes associées

La grande réforme en 1972 e au pour conséquence le rattachement de Falkenstein, Mammolshain et Schneidhain, jusqu' ici autonomes. Ces trois communes aux traditions multiples et variées, ont toutefois conservé une acrtivité culturelle propre dont les associations assurent la pérennité. Les intérêts politiques des communes sont pris en compte par des membres du Conseil Municipal qui les représentent et sont consultés avant toute décision importante.

Thermalisme et Tourisme


Au premier abord, la petite ville se présente au visiteur du haut de ses 200 à 800 mètres au-dessus de la plaine du Rhin et du main, nichée sur les versants boisés du Taunus aux pieds du Feldberg.

La station thermale, avec ses communes associées de Falkenstein, Mammolshain et Schneidhain est aussi appreciée pour ses vertus climatiques que pour le plaisir d´y résider. Ceci remonte loin: En 1313 Königstein recoit les droits de cité. Les vestiges du château féodal témoignent toujours de sa splendeur au Moyen-Age. Au 19ème siècle, elle devient grâce au « docteur des eaux » Georg Pingler une ville d´eaux célèbres et la résidence estivale de familles bourgeoises de Francfort. C´est ainsi que l´on peut y croiser le Duc de Nassau et la famille Rothschild tandis que le peintre Ernst Ludwig Kirchner se fait traiter au Sanatorium Kohnstamm.

De nombreuses manifestations théâtrales, des concerts de rock sont donnés au châreau, la fête du Château avec son cortège en costumes d´époque ou des concerts exceptionnels enrichissent la vie culturelle.

Cinq cliniques privées et l´Hôpital Municipal St. Joseph veillent sur la santé des concitoyens, en plus il y a une piscine thermale moderne et une piscine en plein air.

Le site de celle-ci, dans la vallée du Woog, est romantique. Elle a conservé le style des plages des années trente tout en s´équipant d´installations modernes. Sa grande pelouse de relaxation est célèbre bien au-delà des limites du Taunus et les enfants peuvent s´amuser dans leur bassin.

A Königstein, respirer devient une médication. En effet, la ville bénéficie d´un climat thérapeutique officiellement reconnu. Les médecins des cliniques l´utilisent non seulement dans les traitements cardiaques, vasculaires ou respiratoires, mais également pour les troubles psychosomatiques et la migraine.

Même un mini-séjour vaut la peine. De merveilleux sentiers de randonnées, entrecoupés parfois de parcours de difficulté variable, un sentier spécialement disposé pour les malades cardiaques, permettent d´allier repos et nature. De nombreuses curiosités comme les deux châteaux, la vieille ville romantique ou le Musée du Château et de la Ville répondront aux attentes des plus avides de savoir.

Une vie saine à Königstein

A Königstein, on vit sainement : vous vous en rendrez compte dès votre premier séjour. Outre les promenades, nos deux piscines vous permettront de vous sentir vraiment bien. La station thermale vous offre une eau à 29 Celsius, un bassin extérieur avec whirlpool et jets d´eau, des solariums, un vaste espace de saunas modernes et une grande terrasse de bronzage avec une vue magnifique sur le château et la Vieille Ville de Königstein. Vous pourrez vous faire dorloter dans la zone de soins qui fait suite, avec massages, bains de boue, gymnastique et bains médicinaux, vous pourrez faire du bien à votre dos dans le centre spécial de traitement des vertèbres. Et puis, vous avez la possibilité de vous relaxer au restaurant.

Jumelages

 
Falkenstein, commune associée à Königstein, est jumelée depuis 1967 à la petite ville francaise de Le Mêle-sur-Sarthe.
Celle-ci, située en Normandie, se compose de 12 localités différentes, le « Pays Mélois », et compte environ 3000 habitants. Le jumelage fut initié au milieu des années soixante par une visite qu'effectua le Club de mandolines de Falkenstein au Mêle à l'occasion d'un festival international de musique. En plus il y a un lien très fort entre l'Ecole Friedrich Stoltze et le Collège du Mêle.

Un jumelage à peine plus récent - conclu en 1972 - unit Königstein à la ville de Le Cannet-Rocheville. Située au sud de Cannes à quelques 30 kilomètres de Nice, Le Cannet-Rocheville compte 40000 habitants. Les deux villes se sont vues decorées du Prix France-Allemagne en 1978 pour leur engagement en faveur de l'amitié franco-allemande. Outre cela Königstein a recu l'étendard d'honneur du Conseil de l'Europe en 1987.

L'amitié entre Königstein im Taunus et Königstein en Saxe, ville célèbre à cause de sa forteresse importante, date de 1991. Avant la Chute du Mur, les habitants de Königstein im Taunus rendirent régulièrement visite à leurs homologues en Saxe, un contact officiel ne fut pas possible. Après la Chute du Mur, les deux villes se sont liées d'un pacte d'amitié.

Des liens amicaux existent également entre Königstein im Taunus et Königstein en Haut-Palatinat.
Les jumelages inter-villes sont rendus essentiellement vivants grâce aux liens privés établis entre associations et cercles d'amitié. Il faut citer ici le Cercle amical Königstein-Le Cannet-Rocheville, le Comité de_Jumelage du Cannet-Rocheville, l' Association en faveur des relations internationales avec le Comité de Jumelage Falkenstein-Le Mêle sur Sarthe, ou encore le Cercle amical des Villes de Königstein.

Source: Ville Königstein http://www.koenigstein.de

Informations

Centre d'informations de la Ville et de la station
thermale, Hauptstrasse 21 (Kurparkpassage)
Tel. : +49 - 6174 / 202-251 et 202-281, Fax : 202-284
e-mail:  info@koenigstein.de

Horaires d'ouverture:
Du lundi au vendredi de 9.00 à 18.00 sans interruption
Fermé le mercredi après-midi.

 

 

(c) 2022 - le-cannet.de